Actualités Géoludie

Paiement par carte bancaire, Paypal, chèque bancaire. Suivi des colis coliposte et TNT



PACHISI - CHAUPAR

Auteur : Traditionnel - Joueurs:4 - Inde
Indisponible

Principe : Hasard raisonné - jeu de parcours

Le pachisi est considéré comme étant le jeu national de l’inde. Importé en Europe par les anglais à la fin du XIX° siècle sous le nom de patchesi puis parcheesi. L'ancêtre des petits chevaux est bien plus subtil, il se joue par équipe. la première équipe qui réalise la totalité du parcours gagne.
Nous vous offrons également avec ce matériel, 3 grands dés et la règle du Chaupar, pour y jouer sur ce même plateau.


Entièrement réalisé à la main. Fabrication népalaise

Plateau en velours de 97 cm x 97 cm - Carré central 15 cm.
6 cauris + 3 grands dés (cf. Chaupar)
16 pions en bois peints.





Consulter votre commande Aller en haut de page
Règle du Pachisi


REGLE DU PACHISI

 

Quatre joueurs (2 équipes de 2 joueurs)

Chaque joueur dispose de quatre pions d’une couleur, il a pour partenaire le joueur qui est en face de lui. Les jaunes et les noirs jouent contre les rouges et les verts.

L’objectif pour chaque équipe est de réalisé un tour complet avec ses huit pions à partir du centre et de les ramener au centre.

Chaque joueur démarre au centre du jeu (grande case appelée le Char-koni), puis descend par la ligne centrale en face de lui, réalise un tour complet dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, puis remonte au centre par la même ligne.

En début de partie, les quatre pions de chaque joueurs sont positionnés sur le Char-koni.

L’avancement des pions est réalisé grâce au lancer de six coquillages (cauris), chacun de ces coquillages possède une face arrondie et une face fendue :

Nombre de fentes « au dessus » Score Coup spécial

0                                                                 25       On rejoue

1                                                                  10      On rejoue

2                                                                    2

3                                                                    3

4                                                                    4

5                                                                    5

6                                                                    6      On rejoue

Les pièces avancent du nombre de cases indiqué par le jet de cauris, on ne peut pas diviser un jet pour bouger plusieurs pions, mais si l’on est amené à rejouer (6,10 ou 25), on peut avancer des pions différents. Le fait de pouvoir rejouer s’appelle une grâce, on ne peut obtenir que deux grâces sur un tour de jeu.

L’entrée d’un pion se fait par un jet de 6, 10 ou 25, sauf pour le premier pion à sortir, celui-ci entre sur n’importe quel score.

Si un déplacement amène un pion sur une case occupée par un pion adverse, cedernier est renvoyé au centre (Char Koni), le joueur qui capture un pion est autorisé à rejouer. On peut dépasser les autres pions.

Les pions situés sur les cases marquées (3 par branche) sont protégés et ne peuvent être renvoyer au départ. Sur ce modèle de Pachisi traditionnel, la case située au milieu et à la base de chaque branche n’est pas marquée, la marque situé sur chaque ligne centrale indique la protection sur toute la ligne.

Il est possible de grouper ses pions sur une même case, ils peuvent, si le joueur le désire se comporter comme un seul pion (ils se déplacent en même temps du résultatobtenu). Ils peuvent également être renvoyés conjointement au départ par un nombre égal ou supérieur de pions ennemis (2 pions maximum conseillés)

Il est possible de refuser un jet inintéressant (ou de refuser de jeter les cauris), le tour passe alors au joueur suivant. Le refus est souvent utilisé à des fins stratégiques.

Il est possible de faire plus d’un tour (afin de chasser les pions adverses, et laisser son partenaire progresser s’il a du retard…)

L’arrivée se fait par un jet exact, les pions rentrés sont couchés afin de ne pas être confondus avec ceux qui n’auraient pas encore démarré.